01:11
22°
24°

Les immanquables de Fort-Dauphin

De la Place de l’Indépendance (devant la Mairie, anciennement Place de France) avec sa vue sur le Vieux Port et le Pic Saint-Louis, on peut se diriger vers le Fort-Flacourt datant du XVIIe siècle. On peut alors admirer une porte d’entrée datant de 1643, construite sous Flacourt, Gouverneur de Madagascar de 1648 à 1655, par laquelle les militaires malgaches accèdent toujours à l’enceinte militaire du Camp Flacourt qui s’y trouve.
 
L’accès au musée et au site historique se fait par le côté gauche le long de la falaise : la visite commence alors en longeant la falaise jusqu’aux restes d’un bastion de l’enceinte érigée par le comte de Maudave qui fut Gouverneur de la ville de 1768 à 1770. Restauré dans les années 1950, le bastion contient trois canonnières (canons de navires). En longeant le chemin de ronde après le bastion, on arrive aux ruines du fortin sud-est. De ce cap situé à l’extrême sud-est de la ville, vous avez une vue imprenable sur la grande Baie de Fort-Dauphin (Faradofay) et vous pouvez admirer à une bonne dizaine de kilomètres la magnifique presqu’île d’Evatraha. Vous pourrez admirer des pêcheurs sur les platiers rocheux en contrebas.
 
Le Musée Fort-Flacourt (ex Musée de l’Anosy) qui retrace l’histoire et la culture du peuple Antanosy et ses rapports houleux avec les premiers européens. Vous pourrez y découvrir des photos anciennes, des cartes de Flacourt, l’histoire coloniale de la ville mais aussi une bonne documentation et représentations sur les coutumes et traditions des ethnies locales, ainsi que la faune et la flore de la région Anosy.